La génération d’Avraham

« Si je l’ai distingué, c’est pour qu’il prescrive à ses fils…En pratiquant la vertu et la justice » (Béréchit,18-19)

« Pratiquer la charité et la justice est plus agréable à Dieu que le sacrifice » (Michley, 21-3), Rabbi Eléazar dit, « l’importance de pratiquer la charité est plus grande que tous les sacrifices… » (Traité du Talmud ‘Souca’, 49-b).

Le roi Chlomo révèle ici que cette vertu est supérieure à toutes les autres, et que sa récompense est énorme, dans ce monde, ou dans le monde futur, car les commentateurs, dont Rachi, ont précisé que son intention est de nous apprendre que tous les sacrifices réunis, qui étaient offerts pour obtenir une compensation à pratiquement toutes les fautes que l’homme peut faire, s’il s’en repent, sont moins considérées aux yeux de Dieu, qu’une simple aumône que l’on tend au pauvre.

Le roi Chlomo a écrit également que la tsédaka (la charité) prolongeait la vie de celui qui donne : « La haute vieillesse est une couronne d’honneur, c’est sur le chemin de la vertu (tsédaka, en hébreu) qu’elle se rencontre » (Michley, 16-31), ou encore : « Les trésors de l’iniquité ne profitent pas, tandis que la vertu (Tsédaka) sauve de la mort » (10-2), c’est à dire qu’il n’y a aucune utilité ou valeur réelle dans une fortune, gagnée au moyen de la fraude, et même s’il nous manque d’un peu d’aisance parce qu’on a trop donné, c’est une chose excellente, et cela peut nous sauver de la mort.

Et la plus surprenante des choses, que la pratique de la charité enseigne, c’est que le bénéfice de celui qui donne est plus sensible que la satisfaction de celui qui reçoit. L’aide que reçoit le pauvre est temporaire, et ne lui sert que dans sa vie matérielle et limitée, alors que le crédit du donateur lui est acquis pour l’éternité. Ainsi, Ruth (Ruth, 2-19), répondit à sa belle-mère qui l’interrogeait sur l’homme qui lui permit de travailler sur ses terres, et de leur rapporter de quoi souper, « …L’homme chez qui j’ai travaillé… », et non pas ‘l’homme qui m’a fait travailler’ ; cette forme de discours sous-entend que précisément, Ruth fit plus pour Boaz, qu’il ne fit en réalité pour elle.

« Si tu prêtes de l’argent à quelqu’un de mon peuple, au pauvre qui est avec toi… » (Chémotes, 22-24), « qui sont les gens de ton peuple ? » Interrogea Israël, « les pauvres ! », Répondit le ‘K ‘B ‘Hou, comme il est écrit (Ychaya, 49-13) : « …Dieu console Son peuple, Il prend en pitié Ses humbles. » Un être humain normal a plutôt honte de ses pauvres : « Le pauvre est antipathique à tous ses frères… » (Michley, 19,7), le ‘K ‘B ‘Hou, les protège : « C’est que Hachem a fondé Tsion et que les humbles de son peuple y trouvent un abri ! » (Ychaya, 14-32), « …Des enfants d’Israël, du peuple qu’il a rapproché de lui… » (Téhilim, 148-14), et c’est pourquoi, l’écriture recommande : « Si tu prêtes de l’argent à mon peuple… », et il est admis que selon la grammaire hébraïque, le sens du mot ‘Si’ est à prendre comme une obligation et non comme une éventualité (Midrach-Rabba, Chémotes, Ch 31-5),

il faut en déduire, qu’il nous est fortement conseillé de veiller à aider les pauvres, et en priorité, les bnei Israël, et selon une autre étude les pauvres qui demeurent en Israël (Traité du Talmud Baba-Metsya, 71-a).

Maintenant, quand il nous arrivera de penser tout haut, après tout, si les pauvres sont si chers à Dieu, qu’il s’en occupe lui-même…nous devront savoir que cette porte de sortie est bouchée. Le ‘K ‘B ‘Hou, n’a pas organisé l’univers selon notre conception, mais dans le dessein de nous enrichir tous de récompenses, que nous devons ramasser en pliant l’échine, mais «… Qui sème la justice (tsédaka en hébreu) récolte une vraie récompense » (Michley, 11-18), celui qui donne au pauvre détient l’assurance que contrairement à beaucoup qui sèment dans le vent et ne récoltent que la tempête, lui recevra une vraie récompense.

(Extrait et traduit des ouvrages suivants, ‘Or Zaroua’ de Rabeinou de Vienne, et ‘Kad Hakémah’ de Rabeinou Béhayé).

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

1. Bipolar Disorder (site web) 28/10/2012

I came across pnei-israel.e-monsite.com and i love it !
signs of bipolar disorder
spinal muscular atrophy
rheumatoid arthritis

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site