Paracha Dévarim

jericho.jpg« Ce sont là les paroles que Moché adressa à tout Israël… » (Dévarim, 1-1)

 

Il se dessine dans cette introduction une allusion que nous retrouvons dans les enseignements du Talmud (Traité Yoma, 19-b) au sujet d’une contre-verse entre les sages, dans laquelle Rava soutient que le passage du verset suivant : « …Et tu t’en entretiendras… » (Dévarim, 6-7) signifie que celui qui tient une conversation banale, oiseuse, enfreint une interdiction de la Tora, c'est-à-dire qu’en d’autres termes, ‘Tu t’entretiendras’ de questions de Tora, mais pas de balivernes ou de futilités !

 

Ainsi, nous apprenons qu’il ne nous est permis de parler que de propos concernant la Tora ou  nos besoins élémentaires (Rambam, Déot, 2-4), et l’Ecriture vient ici témoigner que ‘Ce sont les seules paroles que Moché prononça’ en dehors des ordres qu’HaChem lui commanda de transmettre aux bnei Israël, et donc réalisa la volonté divine « …Et tu t’en entretiendras… », comme nous pouvons le constater, car le discours qu’il adressa aux bnei Israël ne fut qu’une longue leçon de morale, jalonnée de nombreuses remontrances, dont chaque mot est un mot de Tora.

 

(Extrait et traduit du livre ‘Or HaHaïm’)

 

Chabbat Chalom !

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×