Paracha Ekev

« En conséquence de votre obéissance à ces statuts, si vous les gardez et si vous les observez… » (Dévarim, 7-12)

Hachem a dit : « Tout est prêt pour que vous fassiez pénitence, et je foulerai le pressoir d’Edom (Rome, les Etats-Unis…) de mon talon (ékev), quand ? En conséquence de votre obéissance ! »

Un écolier semblait contrarié. L’instituteur s’approcha et lui demanda ce qui n’allait pas, et s’il avait à se plaindre. Le jeune garçon répondit que non, le maître avait toujours été bon à son égard, mais que l’assistant le punissait trop souvent et qu’il en souffrait, tout bonnement, il priait pour être débarrassé de lui le plus tôt possible.

« Il ne te laissera pas tranquille », dit l’instituteur, « Tant que tu ne seras pas disposé à étudier convenablement, et à apprendre tes leçons rapidement sans avoir besoin de recommencer plusieurs fois. A ce moment, enfin tu seras libéré de sa tutelle, et il ne t’embêtera plus. Mais, puisque tu n’écoutes pas les cours, il est bien obligé de te sanctionner, et de te les faire répéter jusqu’à tu les saches par cœur.

HaChem descendit au mont Sinaï pour nous enseigner la Tora. Si nous n’avions écouté que sa voix, ce verset aurait pu se réaliser : « Si mon peuple voulait m’écouter…Bien vite, je dompterai leurs ennemis… » (Téhilim, 81-14,15).

Un passage du traité du talmud ‘Brakhot’ (7-b), illustre clairement nos propos ; il est écrit : « …Le méchant dévore plus juste que lui ? » (Habakouk, 1-13), ceci signifie que lorsque la conduite d’un juste n’est inspirée que par la crainte des châtiments dont les méchants sont l’instrument, ces méchants en tirent un pouvoir sur le juste, comme l’assistant sur l’écolier, « Aussi la loi est-elle paralysée… » Et «… On ne rend que des sentences perverses. » Car «… Le méchant couronne le juste… » (Habakouk, 1-4).

Ainsi, ce Midrach nous adresse un message : « Tout est prêt pour que vous fassiez pénitence… », Bientôt, il y aura des justes qui seront des justes par leur seul mérite, sans le besoin de punitions infligées par l’intermédiaire des méchants, alors, HaChem « foulera le pressoir d’Edom de son talon, quand ? En conséquence de votre obéissance ! »

En effet, nous accomplissons les commandements guidés et stimulés par la peur de représailles, et non pas parce que nous n’écoutons qu’HaChem. Cependant l’écriture nous annonce que dans l’avenir « …En conséquence de notre obéissance… » Quand viendra le temps où nous observerons les commandements sans pression étrangères à la foi : « …Je te donnerai la paix, et l’autorité souveraine sera la justice. » (Yéchaya, 60-17).

(Extrait et traduit du livre ‘Michlei Yaacov’)

Chabbat Chalom !

 

1 vote. Moyenne 4.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site