Paracha Haazinou

the-river-jordan.jpg« Ecoutez cieux, je vais parler ; et que la terre entende les paroles de ma bouche. » (Dévarim, 32-1)

 

Rachi explique : pourquoi Moché prit-il à témoin le ciel et la terre ? De manière à pouvoir attester, si les bnei Israël se mettaient à nier catégoriquement leur alliance, voici le ciel et la terre, dont l’existence est éternelle, qui en furent les témoins de ce pacte… et si au cours du temps, ils étaient déclarés coupables, d’abord, la main des témoins doit les frapper…

 

A première vue, il semble étonnant que des simples témoins puissent eux-mêmes exercer la justice ! Mais, l’Ecriture démontre que notre objection n’est pas fondée. En effet, la Tora ordonne : « La main des témoins doit le frapper la première… » (Dévarim, 17-7), car à juste raison, des témoins sont semblables à des juges, et leur zèle confirme leur intégrité, tant la loi leur paraît importante, au point qu’ils ne supportent, ni iniquité, ni malhonnêteté, et à ce titre, ils peuvent punir l’impie, cependant cet état de supériorité les oblige à respecter le commandement : « C’est la justice, la justice seule que tu dois rechercher… » (Dévarim, 16-20).

Ainsi réellement, si une personne est témoin d’un acte criminel, elle doit se transformer en juge, c'est-à-dire, après qu’elle soit devenue témoin de l’évènement, elle s’inquiétera que le juge agira, et donc elle sera obligée de l’en l’informer, sinon : « …Et qu’elle ne le déclare pas, elle se trouve chargée de sa faute. » (Vayikra, 5-1).

 

« La main des témoins doit le frapper la première… », signifie que le témoin est l’instrument qui permet l’application de la justice, et lorsque Moché dit : « Ecoutez cieux… Et que la terre entende … » il leur dit textuellement : voici, vous êtes devenus les témoins de la communauté, témoins au sens propre du terme, car dans la Tora, il n’y a pas de rhétorique, et comme tous les témoins à vous de remplir votre fonction intégralement, selon tous les critères des règles de témoignage ( Hilhote Edoute), et jusqu’à l’exécution du jugement, et c’est ce que Rachi nous confirme : si ils sont méritants, viendront les témoins leur verser leur salaire, et s’ils sont déclarés coupables, la main des témoins doit les frapper.

 

(Extrait et traduit du livre ‘Daat Tora’)

 

Chabbat Chalom !

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×