Paracha Vaéthanan

« Dans ta détresse, quand toutes ces choses te seront arrivées, à la fin des jours, tu reviendras vers HaChem, ton Dieu… » (Dévarim, 4-30)

Les marchands de fruits ont des mesures différentes pour des pommes, ou pour des noix, mais le soir, il ne reste déjà presque rien de chaque sorte, et il les met ensemble pour les vendre plus vite bon marché au premier venu…

Hachem fixa le temps et le moment de chaque épreuve, « Il a fait toute chose à son heure… » (Kohélet, 3-11). Ainsi, Lorsque Moché nous annonce que « …Toutes ces choses te seront arrivées… », Et que l’on verra que les malheurs s’ajoutent les uns aux autres sans interruption, et finissent par se mélanger, ce sera alors le signal de « Revenir vers HaChem, ton Dieu… »,Et que «… La fin des jours… » Est proche.

Deux employés ne se rencontraient jamais, celui-ci allait en ville acheter la marchandise, toujours de médiocre qualité, et le second avait du mal à la revendre dans les villages. Un jour ils se croisèrent, et le revendeur accusa l’autre d’avoir les yeux dans les poches, et de ne pas savoir choisir les articles…

Si l’homme ne perdait pas de vue, que ses malheurs sont décrétés à Roch-Hachana, il s’appliquerait de son mieux, mais l’oubli le rend insouciant… Sauf si la sentence se réalise à l’aube de la nouvelle année.

Moché indique aux bnei Israël, que viendra un temps, où même leurs plus humbles supplications ne seront plus exaucées, ce qui pourrait les conduire à se révolter. Dans ce contexte, il leur dit, « …Quand toutes ces choses te seront arrivées…Tu reviendras vers HaChem ton Dieu… »

(Extrait et traduit du livre ‘Michelei Yaacov’)

Chabbat Chalom !

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site