Paracha Vayélekh

the-river-jordan.jpg« Moché alla ensuite… » (Dévarim, 31-1)

 

En abordant cette section de la semaine, et ce verset suivant, on retrouve la question coutumière de nos commentateurs : puisque Moché se tennait au cœur du peuple d’Israël, où a-t-il pu aller pour s’adresser à lui ?

 

Or, selon ce que nos sages nous ont enseigné, lorsqu’HaChem signala à Moché qu’était arrivé le moment de quitter ce monde, celui-ci supplia de retarder cette échéance au moins jusqu’à ce qu’Israël regagne sa terre. HaChem répondit qu’il ne restait plus à Moché de temps à vivre, car l’heure de Yéochouha avait sonné, et qu’il devait prendre les rennes du commandement, et qu’il était impossible que leurs deux règnes se confondent. Moché eut alors une idée, et dit à HaChem, qu’il acceptait sa décision et qu’il allait de ce pas demandé à yochouha de devenir désormais son serviteur. Et ainsi moché alla visiter Yéochouha. Quand Yéochouha, disciple fidèle de MoChé, réalisa ce que son maître désirait, il déchira ses vêtements. A l’instant, toutes les sources d’inspiration de MoChé se tarirent, et finalement il se plia à l’irrémédiable, et comprit qu’il devait mourir et clama devant les bnei Israël : « …Je ne peux plus vous servir de guide… » (Dévarim, 31-2).

 

C’est ce que l’écriture nous apprend ici, Moché alla chez Yéhochoua, afin de tenter de le convaincre d’accepter qu’il soit son serviteur.

 

(Extrait et traduit du livre ‘Chalom LéIsraël’)

 

Chabbat Chalom !

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×