Paracha Vezot Habrakha

jericho.jpg« … Réjouis-toi Zévouloun dans tes voyages, et Issakhar dans tes tentes ! » (Dévarim, 33-18)

 

Le ‘Midrach Rabba’(Béréchit, 30-16) rapporte que Léa, l’épouse de Yaacov, sortit à sa rencontre et lui dit : « …Vers moi tu viendras… » (Béréchit, 30-16), et à ce sujet, Rabbi Lévi a dit : Voyez combien l’intermédiaire de ces mandragores fut reçu devant Hachem puisqu’elles servirent à engendrer deux grandes tribus d’Israël, Issakhar et Zévouloun ; Issakhar se consacre à l’étude de la Tora, et Zévouloun vogue sur les mers, et nourrit Issakhar, et la Tora grandit en Israël.

 

Cela ressemble à un échange entre deux frères, l’un donne au second de l’argent et l’autre lui remet du fer. Pourtant ce n’est pas une transaction équitable, car même si la quantité de fer correspond exactement à la valeur de l’argent, le premier a donné un métal précieux, mais son frère lui a rendu une chose de vulgaire qualité. Cependant, si auparavant celui à qui appartient l’argent a obtenu cet argent en échange de fer qui était alors à sa disposition, et plus tard de nouveau, échange son argent contre du fer, la transaction ne consiste qu’à lui rendre ce qui était à lui au départ.

 

Toutes les tribus n’ont pas la possibilité d’effectuer des échanges mutuels, du fait que l’on ne peut donner de l’argent et recevoir du cuivre, c'est-à-dire troquer un monde durable contre un monde transitoire. Mais dans le cas d’Issakhar et Zévouloun, Léa avait permis à Rahel de prendre ses mandragores, et en compensation elle engendra deux tribus. D’abord naquit Issakhar que l’Ecriure (Béréchit, 49-14) compare à un « … Ane musclé… qui a livré son épaule au joug… » de la Tora.

Maintenant, si Zévouloun donne à Issakhar des biens de nature identique, matériels, à ceux que sa mère, Léa, a cédé à Rahel afin d’acquérir le mérite de le mettre au monde, c’est comme acheter une certaine marchandise avec de l’argent et la revendre pour de l’argent.

En conséquence, « Réjouis-toi Zévouloun… » qu’« Issakhar (soit) dans tes tentes ! », ce qui signifie que la grandeur et l’essentiel d’Issakhar proviennent aussi d’un monde transitoire, et ainsi l’exprime notre verset en précisant qu’il se trouve « … Dans tes tentes ! » et non dans ses tentes.

 

(Extrait et traduit du livre ‘Michelei Yaacov’)

 

Chabbat Chalom !

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×