Paracha Aharei Mot

betail.jpg« Ne vous souillez point par toutes ces choses ! car ils se sont souillés par elles, les peuples que je chasse devant vous, et le pays est devenu impur et je lui ai demandé compte de son iniquité, et le pays a vomi ses habitants. (Vayikra, 18-24, 25)

 

Cette section de la semaine traite des interdits concernant l’inceste, et des relations extra conjugales et se conclut en avertissant ceux qui trébucheraient que leur punition sera d’être chasser du pays.

Le Ramban observe que ces interdictions ne s’appliquent  qu’à la terre d’Israël ; pourtant il semble qu’il y ait là des restrictions du corps, et en général, elles doivent se respecter partout dans le monde.

En vérité, nous avons trouvé d’autres commandements dont il est dit que leur infraction engendrerait l’exil, comme d’ailleurs le chômage de la terre : « Cette terre restera donc abandonnée par eux, afin que laissée déserte par eux… » (Vayikra, 26-43). Cependant ceci est compréhensible lorsqu’il s’agit de commandements en rapport avec la terre, puisque l’exil de la population permettra à la terre de recevoir ce qui lui revient, mais le domaine en question n’est relié qu’au corps, pourquoi dans ce cas l’Ecriture menace t’elle de renvoi du pays ?

 

En réponse, le Ramban commente que la terre d’Israël est le patrimoine d’HaChem, et qu’elle rejettera tous ceux qui la souilleront, et ne supportera pas les cultes idolâtres et l’affranchissement des mœurs. La terre d’Israël est la résidence d’HaChem : « Ne déshonorez point le pays où vous habiterez, dans lequel je résiderai, car moi-même, HaChem, je réside au milieu des bnei Israël. » (Bémidbar, 35-34)

 

(Extrait et traduit du livre ‘Vayiomer Yéhuda’)

 

Chabbat Chalom !

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site