Paracha Aharei Mot

« Hachem parla à Moché, après la mort des deux fils d’Aaron, qui s’étaient avancés devant Hachem, et avaient péri, et il dit à Moché : ‘‘Signifie à Aaron ton frère, qu’il ne peut entrer à toute heure dans le sanctuaire… ’’, s’il ne veut encourir la mort…» (Vayikra, 15-1,2)

En butte avec la difficulté de commenter ce verset, Rachi cite ce que les Tanaïm ont enseigné, et qui est consigné dans le livre ‘Torat Cohanim’(Aharei Mot, Par.1-3) : « Hachem parla avec Moché… » , que lui dit-il ? Nous n’en avons aucune idée…Rabbi Elazar Ben Azzaria dit : voici un exemple semblable, un malade rentre chez le médecin, celui-ci lui recommande de ne pas manger des radis, et de ne pas s’allonger sur une couche humide. Survient un autre médecin qui le prévient de ne pas manger de radis, et de pas s’allonger sur une couche humide, afin de ne pas mourir comme untel. Cet avertissement frappe le patient bien plus fort que le précédent. C’est pourquoi, il est écrit « … Après la mort des deux fils d’Aaron… »

En effet, il semble qu’il aurait été plus compréhensible que l’écriture nous dise, « Après la mort…Hachem dit à Moché : ‘‘Signifie à Aaron…’’ », ou, « Hachem dit à Moché après la mort… ‘‘ Signifie à Aaron…’’ », et face à ce problème, Rachi se demanda quelle fut la raison qui guida la Tora à rajouter : « hachem parla à Moché… » et nous délivra la réponse contenue dans la ‘Torat Cohanim’, et l’exemple de Rabi Elazar Ben Azaria nous enseignant qu’ainsi il faut interpréter le verset de cette paracha, et que le second avertissement ici aussi est plus impressionnant que le premier. Quand l’écriture nous annonce qu’ « Hachem parla avec Moché… », son intention est de nous apprendre qu’Hachem proféra sa première menace en interdisant à Aaron de pénétrer dans l’enceinte sacrée du sanctuaire à tout moment, sans faire allusion à la mort de ses fils, puis répéta cette recommandation en évoquant leur mort, « …Après la mort des deux fils d’Aaron… » et ordonna formellement à Moché de dire à Aaron de ne pas se présenter dans le sanctuaire selon sa convenance, sous peine d’y trouver à son tour la mort, comme ses fils « …S’il ne veut encourir la mort… ».(‘Minhat Yéhouda’)

Une autre remarque s’impose : les deux fils d’Aaron ne firent irruption dans le sanctuaire sans autorisation, et la cause de leur décès est différente, quelle est donc la valeur de la comparaison entre leur punition, et l’avertissement que reçut Aaron ?

On peut comprendre ce rapport en expliquant qu’Hachem fit dire à Aaron, ne rentre pas à toute heure dans le sanctuaire de manière que tu ne meures pas comme tes fils, qui sont morts pour avoir introduit un feu profane dans le Temple.(‘Kitsour Mizrahi’)

Chabbat Chalom !

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site