Paracha Balak

« Moav eut très peur à cause de ce peuple, parce qu’il était nombreux… » (Bémidbar, 22-3)

On peut interpréter l’adjectif ‘nombreux’ de différentes manières…

Il est manifeste que l’importance d’Israël dans ce monde, se tient sur deux axes.

Si, et quand, ils sont des justes intègres, ils gagnent une importance qui leur est propre, et qui ne dépend pas de leur rattachement aux autres peuples, mais si leur niveau spirituel est moindre, leur valeur devient relative à ce rattachement, et alors ils ne peuvent paraître supérieurs, qu’à la condition que le peuple auquel ils sont réunis, est encore plus médiocre. En conséquence, et selon ce second cas, tandis qu’Israël demeure à l’intérieur des frontières d’un autre peuple, et que celui-ci tâche de se surmonter et de vaincre ses tendances négatives, il en résulte qu’en comparaison, l’importance d’Israël s’estompe et s’amoindrit automatiquement.

En revanche, lorsque Israël se distingue par une conduite exemplaire, digne d’éloges, tels d’authentiques tsadikim, même si ses voisins s’efforcent de se corriger un peu, cela n’influence pas la note d’appréciation d’Israël qui reste élevée, car qui peut rivaliser avec Israël dans ce domaine ? En dépit de tous leurs efforts, les peuples ne pourront jamais gommer leur ascendance, et comme de la mauvaise herbe, leur vilaines habitudes reprendront le dessus…Les exemples ne manquent pas aujourd’hui, et leur dédain pour la justice et l’équité en ce qui concerne l’état juif n’est que l’arbre qui cache la forêt…(cette remarque ne doit être attribuée qu’aux rédacteurs de la traduction des commentaires du ‘Ben Yich Haï’)

Donc, l’Ecriture dit : « Moav eut très peur à cause de ce peuple, parce qu’il était nombreux… » l’article ‘il’ signifie que la puissance d’Israël provient du comportement de ses membres, qui sont des justes intègres, parfaits, et non grâce au fait de leur proximité avec Moav, bien que Moav soit particulièrement pervers, puisque si en théorie, il fut possible à Moav d’essayer de s’améliorer et de provoquer la diminution de la valeur d’Israël, évidemment qu’il se serait empressé d’utiliser cette solution, mais à l’inverse, il vit que l’immense importance d’Israël leur était personnelle, et ils eut « …Très peur… », réalisant qu’aucun dommage ne contrarierait l’énorme avantage d’Israël devant HaChem.

(Extrait et traduit du livre ‘Aderet Elyahou’)

Chabbat Chalom !

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×