Paracha Béhaaloteha

« On donna à ce lieu le nom de Kivroth-hataava (littéralement, ‘les tombes de la covoitise’), car c’est là qu’on ensevelit le peuple pris de convoitise.» (Bémidbar, 11-34)

Il semble qu’il aurait été plus précis de dire « Les tombes du peuple pris de convoitise », et non « Les tombes de la convoitise ».

Un homme cruel et hypocrite réussissait à faire perdre les biens de ses concitoyens, en dissimulant ses machinations, et personne ne songeait à le soupçonner. Mais un jour il se querella avec quelqu’un de sa ville, et il se promit de lui faire beaucoup de mal en racontant des calomnies sur lui. Il mit à exécution sa vengeance, et se vanta auprès de son ennemi, de lui avoir permis de le démolir. L’autre comprit la manœuvre, et lui prédit un avenir encore plus néfaste : « vos mauvaises actions sont désormais devenues publiques…tout le monde sait que c’est vous le misérable qui perdez les gens, ainsi que leur honneur… On vous évita dorénavant, et vous ne pourrez plus faire de mal à personne...Au contraire, c’est à vous-même que vous avez fait du tort ! »

C’est le sens qu’il faut attribuer à ce verset : en constatant que ceux qui furent pris de convoitise subirent un prompt châtiment, la convoitise se discrédita au point de descendre plus bas que terre.

(Traduit d’après le livre ‘Michley Yaacov’)

Chabbat Chalom !

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×