Paracha Chélakh Lékha

 

oasis-desert-sinai.jpg« Alors toute la communauté se souleva en poussant des cris… » (Bémidbar, 14-1)

 

(Dévarim, 1-27), en cherchant à dénigrer la terre qu’HaChem a appelé une bonne terre.

 

Le ‘Midrach Rabba’ (Par. 16-2) témoigne : « Vous avez protesté dans vos tentes… », en cherchant à dénigrer la terre qu’HaChem a appelé une bonne terre.

 

 

 

Un homme très pieux, méprisant les vanités du monde rencontra un entremetteur qui lui proposa de l’aider à marier son fils. Ils se rendirent ensemble dans la famille d’une jeune fille, afin de se faire une opinion, et rapidement satisfaits, ils conclurent les conditions du mariage.

 

De retour chez lui, cet homme convia tous ses amis afin de célébrer la bonne nouvelle. Naturellement chacun voulut apprendre des précisions, et savoir des détails sur les parents de la fiancée et il leur raconta toutes ses impressions en n’omettant aucune qualité les concernant, il s’agissait de personnes respectueuses des commandements dont la droiture et les saines habitudes n’étaient plus à vanter. Puis on le questionna à propos de la fiancée, et il se mit louer sa perfection, tandis que son fils fondait en larmes. La mère s’étonna, et voulut savoir ce qui rendait leur fils si triste en entendant l’éloge de sa future femme.

 

Le fils répondit : « Tu connais mon père, il est profondément religieux, et considère les plaisirs de la vie comme des choses complètement inutiles… S’il pense que cette jeune fille est merveilleuse, selon son point de vue, cela ne signifie pas qu’elle est charmante, élégante, cultivée, car à ses yeux ce sont presque des défauts, au contraire, c’est sur qu’il a admiré chez elle une certaine négligence vestimentaire, un penchant pour les jeûnes, la prière, les leçons de morales répétées, …

 

 

 

Les bnei Israêl se représentaient Hachem fort éloigné des plaisirs du monde, comme la Michna nous l’enseigne : « Tu mangeras ton pain trempé dans du sel, Tu boiras un peu d’eau et coucheras à même la terre battue… » (Avot, 6-4), en conséquence, il fallait comprendre, lorsqu’il parlait en bien de la terre d’Israël, qu’il s’agissait d’un lieu réservé surtout aux ascètes, puisqu’il semblait qu’Hachem déteste  vraiment ce qui nous parait agréable, et donc « Vous avez protesté dans vos tentes… », cherchant à critiquer cette terre, justement, en raison du fait qu’Hachem dit que c’est une bonne terre.

 

 

 

(Extrait et traduit du livre ‘Michelei Yaacov’)

 

 

Chabbat Chalom !

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site