Paracha Matot

oasis-desert-sinai.jpg« Exerce sur les Midianites la vengeance due aux Bnei Israël… » (Bémidbar, 31-2)

 

En effet, l’Ecriture nous a déjà ordonné : « Déteste les Midianites et frappe-les, car ils vous détestent et ont utilisé des ruses contre vous à l’aide de Péor… » (Bémidbar, 25-17, 18), et nous a démontré que nous devons garder de la rancune à ceux qui ont tenté de détourner la pureté de nos cœurs. Naturellement, cette haine n’est justifiable qu’à la condition d’être un commandement de Dieu, qui désire la déroute des incitateurs à la débauche.

Moché, à la veille de sa mort, désirait ardemment devenir le témoin de la vengeance des bnei Israël, ainsi qu’il est dit : « Le juste se réjouit de voir des représailles… » (Téhélim, 58-11), afin de s’assurer de la fermeté de leurs intentions, comme il est écrit : « Il ne détourne pas les yeux des justes… » (Iyov, 36-7), ce qui signifie qu’Hachem ne refuse pas au juste ce qu’il peut voir de ses yeux.

 

Une personne souffrait beaucoup de savoir que son fils s’adonnait régulièrement à la boisson. Un jour, le père se rendit chez un sage qui lui promit que rapidement son fils se dégouterait de l’alcool. Le jeune homme but un certain remède, et le sage garantit qu’il détestait désormais toute boisson alcoolisée. Pourtant, le père encore inquiet, voulut vérifier l’efficacité de cette médecine, et envoya son fils chez le marchand de vin acheter plusieurs bouteilles. Après quelques instants, le vendeur accourut, et le pria de venir constater les dégâts incroyables que son fils avait commis en brisant des flacons de liqueur, des barriques entières de vin, et même des bouteilles de bière. Le père remboursa en se réjouissant de la preuve de l’intensité avec laquelle son fils détestait ce genre de boisson.

 

Moché ne voulait voir la vengeance des bnei Israël contre les Midianites, que pour être réellement sur de leur haine envers l’indignité dont les Midianites les avaient couvert. En partant en guerre, s’ils se conduisaient en soldats fougueux, implacables et enthousiastes, ce serait le signe qu’ils souhaitaient détruire les instruments susceptibles de les entrainer de nouveau dans le gouffre. En conséquence, « Le juste se réjouit de voir des représailles… ».

 

(Extrait et traduit du livre ‘Michelei Yaacov’)

 

Chabbat Chalom !

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site