Paracha Lekh Lekha

new-47-1.gif« …Eloigne-toi de ton pays, de ton lieu natal et de la maison paternelle, et va au pays que je t’indiquerai. » (Béréchit, 12-1)

 

Concernant Ytshak et Yaacov, l’Ecriture nous informe de quelques évènements qui survinrent dans leur jeunesse, par contre quand il s’agit d’Avraham,  la Tora reste complètement muette à son sujet jusqu’à l’âge de soixante-quinze ans : « Avram était âgé de soixante-quinze ans lorsqu’il sortit de Haran. » (Béréchit, 12-4). Où était Avram pendant ces années, que fit-il ? Il semble d’ailleurs que la Tora dissimule soigneusement tout ce qui pourrait nous renseigner à son propos, hormis une allusion incluse dans la fin de la parachat Noah : « Haran mourut du vivant de Térah son père, dans son pays natal, à Our-Kasdim. » (Béréchit, 11-28). Rachi commente, en puisant ses sources dans un ‘Midrach’ qui rapporte que Térah se plaignit devant le roi Nimrod qu’Avram avait détruit ses idoles, et le roi jeta Avram dans la fournaise d’un four. Haran son frère se dit, si Avram s’en sort, je me rangerai à ses cotés, sinon, je ferai la volonté de Nimrod…Avram, ne périt point, et les fidèles du roi interrogèrent haran : « Avec qui es-tu ? » Il répondit : « Avec Avram ! » Immédiatement, ils l’enfermèrent dans le four, et il brula vif. « … Our-Kasdim. », c'est à-dire le feu (en araméen) de Kasdim.

Avram fut sauvé par miracle, et nous répétons cela chaque matin durant l’office du matin : « Tu es HaChem, qui a fait le choix d’Avram, tu l’as tiré d’Our-Kasdim et tu l’as nommé Avraham, parce que tu as trouvé son cœur pur et fidèle envers toi. »

 

La Tora ne fait nullement mention de cet épisode, en dehors de ce petit indice que nous venons de relater. N’aurait pas été plus objectif de développer en détail ce miracle, et d’insérer ces faits néanmoins authentiques, au sein de la Tora ?

 

Nos sages ont dit que chaque homme juif doit aspirer à imiter dans ses faits et gestes, les actions héroïques, que les pères, Avraham, Itshak et Yaacov ont accomplies. Dans ce cas, il nous est recommandé, comme l’a fait Avraham dans son temps de briser les idoles, ainsi que nous le prescrit la Tora : « Vous devez détruire tous les lieux… » (Dévarim, 12-2) Ce commandement ne s’applique que sur la terre d’Israël, et qu’à la condition que nous dominions les idolâtres. Avraham, demeurait à l’étranger, et était isolé et sans défense parmi ces peuples, et pourtant il accomplit ce que la Tora ordonne aux juifs habitant la terre d’Israël, quand leur nombre est bien supérieur à celui des idolâtres !

Avraham fut autorisé à agir de cette manière. Ses actes n’étaient empreints que de la crainte du ciel, et n’étaient déterminés que par son amour intense pour HaChem ; mais en général, il est justement interdit de se conduire de cette manière, car les conséquences n’entrainent que du mépris, et de la haine envers le vrai Dieu. De plus, aujourd’hui il n’est pas certain que les intentions de ceux qui oseraient s’attaquer à la foi des idolâtres soit si pures que celles d’Avraham. C’est la raison pour laquelle, la Tora ne divulgua pas cet évènement, afin de ne pas fournir un exemple, que pour le moment, il ne serait pas sage de suivre.   

 

(Extrait, et traduit d’un exposé du Rav Elyahou Chélzinguer, paru dans l’hebdomadaire ‘Michpaha’)

 

Chabbat Chalom !

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×