Paracha Lekh Lékha

mer-vagues.jpg« Il le fit sortir à l’extérieur et dit : Regarde le ciel… Ainsi sera ta descendance. » (Béréchit, 15-5)

 

Le ‘Yalkout Chimoni’ (Par. Lekh Lékha) rapporte un court dialogue qui s’est instauré entre Avraham et Hachem ; Avraham dit : selon mes calculs astrologiques, il est clair que le n’aurai pas de descendance, Hachem lui répond : Sors de tes calculs, justement, dans cette étoile où tu lis que tu n’engendreras pas, moi, je te montre que si tu engendreras.

 

Voici une affirmation qui complique la compréhension de ce texte, car Avraham était réellement savant et extrêmement versé en Astrologie, comment pouvait-il se tromper ? De plus lorsqu’Avraham constate qu’il n’aura pas de descendance, HaChem lui révèle le contraire.

 

Un agriculteur qui possédait des objets précieux voulut les mettre en sécurité chez l’un de ses amis. Or, une nuit celui-ci se fit cambrioler, et en s’apercevant de la disparition de l’argenterie qu’il détenait en dépôt, il s’empressa d’envoyer un messager chez son ami pour le prévenir. Rapidement l’agriculteur alerta ses serviteurs et leur ordonna de tenter d’arrêter les voleurs. Le messager observant la scène s’exclama que c’était une perte de temps et de fatigue, mais l’agriculteur fit la sourde oreille comprenant que si son ami s’était tant dépêché de lui adresser un messager, c’était qu’il estimait que l’on pouvait encore essayer de retrouver les brigands.

 

C’est précisément dans le but de nous permettre de chercher une solution qu’HaChem nous envoie un prophète porteur d’un sombre message, comme Yéchaya vint dire à Hizkiahou de préparer sa maison avant sa mort (Malakhim 2, 20-1). Le roi qui encourait cette condamnation en raison de son refus de procréer dit : Puisqu’il en est ainsi, donne-moi ta fille ! Le prophète répliqua : La sentence à déjà été prononcée ! Le roi s’écria : Si la décision était irrévocable, pourquoi HaChem aurait-il pris la peine de me l’annoncer, ne sais-tu que j’ai encore la possibilité de réparer et de faire ce qu’il attend de moi !

 

A l’époque d’Avraham, il n’y avait d’autre prophète, et donc afin de le prévenir de l’obstacle qui se trouvait sur sa route, HaChem se servit des constellations en espérant qu’il commence à le prier de lui accorder une descendance, et par conséquence Avraham devinant que les lois cosmiques sont incontournables dit : Selon mes calculs, il est clair que je n’aurai pas de descendance, et à cela HaChem répondit : Sors de tes calculs… Ce qui signifie, apprends que l’enseignement stellaire n’existe à l’inverse que dans la mesure où tu sauras le surmonter et obtenir ce que tu désires, malgré leurs prédictions ! L’idée qu’exprime ce Midrach se résume par la dernière phrase : Dans cette étoile où tu lis que tu n’engendras pas, moi, je te montre que si tu engendreras…Puisque, si tel n’était pas le cas, pourquoi prendrais-je la peine de t’annoncer quelque chose d’irrévocable ?

 

(Extrait et traduit du livre ‘Michelei Yaacov’)

 

Chabbat Chalom !

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×