Paracha Noah

mer-vagues.jpg« Munis-toi aussi de toutes provisions comestibles et mets-les en réserve,  pour toi et pour eux cela servira de nourriture. » (Béréchit, 6-21)

 

Il semble intéressant d’observer ici une légère contradiction, car l’homme doit, en premier lieu nourrir ses bêtes, et ensuite se servir lui-même, comme  nos sages l’ont enseigné (Traité ‘Brakhot’, 40-a) en commentant le verset (Dévarim, 11-15) : « Je ferai croître l’herbe dans ton champ pour ton bétail… » d’abord ton bétail ; « … Et tu mangeras et tu seras rassasié. » et toi ensuite. En conséquence, il aurait été plus juste de dire ‘ … Pour eux et pour toi…’ afin de sous-entendre cette loi. Egalement, il est curieux de lire (Béréchit, 1-29, 30) : « … Ils serviront à votre nourriture. Et aux animaux… », pourquoi l’Ecriture mentionne t’elle la consommation de l’homme avant celle des bêtes ?

 

La réponse à cette question figure dans le livre ‘Torat Moché’ du Rav Moché Alchikh, paracha Aharé Mot, là, le Rav explique dans quel but l’Ecriture cite au préalable la nourriture de l’homme. En effet, le monde comprend plusieurs paliers, et Hachem nous révèle sa création, en commençant par le bas, le règne minéral transmet sa vigueur au règne végétal qui transmet sa propre force au règne animal qui la transmet à son tour à l’homme, et donc la nourriture de l’homme doit s’effectuer en dernier.

Mais, nos sages ont certifié qu’il était interdit à Adam de consommer de la chair animale :

« … Ils serviront à votre nourriture. », et en ce qui concerne Noah, la viande lui fut défendu aussi, jusqu’à ce qu’il descende de l’arche : « Tout ce qui se meut, tout ce qui vit, servira à votre nourriture comme des végétaux…. » (Béréchit, 9-3).

 

Maintenant, il possible de résoudre notre difficulté : Puisque Adam et Noah ne pouvaient consommer des matières animales, disparait à leur sujet la raison de la hiérarchie que nous avons évoquée qui suppose que la force des végétaux s’élève dans celle des animaux, et celle des animaux dans celle de l’homme, du fait qu’Adam et Noah ne se nourrissaient pas de la chair du règne animal, et en conséquence, dans leur cas, l’Ecriture ne s’est pas préoccupée d’être très précise, et de nous informer si leurs bêtes mangeaient avant eux.

 

(Extrait et traduit du livre ‘Gan Ravé’)

 

Chabbat Chalom !

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site