Paracha Vayetsé

« Yaacov sortit de Beercheva et alla vers Haran. » ( Béréchit, 28-10)

Nombreux sont les commentateurs qui s’interrogent sur le sens de cette répétition, « Yaacov sortit, ou partit…Et alla… », obligatoirement, aller vers un lieu différent implique un départ du lieu où l’on est déjà. Le Midrach Rabba (Paracha Vayétsé, 6), au nom de Rabbi Yéhuda Bar Simon, explique que l’intention de l’écriture est d’attirer notre attention sur le changement et l’affectation que produisent le départ d’un juste sur l’endroit où il se trouvait jusqu’à présent. Tant que le juste se tient dans les murs de la ville, la splendeur, qui symbolise la Torah et la sagesse, et la beauté qui émane de l’esprit du tsadik et favorise le respect mutuel entre les habitants, influencent considérablement l’atmosphère de sa ville. S’il quitte ce lieu, immédiatement, ces signes bénéfiques l’accompagnent et disparaissent eux-aussi.

 

Mais on peut comprendre aussi que celui qui désire se rendre quelque part le fait, soit parce qu’il a besoin de s’y rendre, et alors sa sortie est secondaire, l’essentiel étant le mobile de son voyage, et on écrit dans ce cas ‘aller’, soit parce qu’il est obligé de quitter la place où il demeure, et on écrit plutôt ‘sortir, partir’. Le but de Yaacov était conditionné par deux impératifs, quitter Beerchéva afin de fuir Essav qui menaçait sa vie, et se diriger vers Haran pour y chercher une épouse, ces deux démarches ‘partir et aller’ étaient donc capitales pour lui c’est pourquoi, le verset les soulignent, chacune indépendante de l’autre, « Yaacov sortit…Et alla… »

(Extrait du livre Michley Yaacov)

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site