Paracha Pékoudey

123.jpg« Moché examina tout le travail…Et Moché les bénit. » (Chémot, 39-43)

 

Commente Rachi : Il leur a dit… Et « Que la bienveillance de HaChem, notre Dieu, soit avec nous ! Fais prospérer l’œuvre de nos mains ; oui, l’œuvre de nos mains, fais-la prospérer. » (Téhilim, 90-17), et c’est un des onze cantiques inclus dans « La prière de Moché ».

 

A priori, il est difficile de deviner quelle était l’intention de Rachi, en nous précisant que c’est un des onze cantiques inclus dans « La prière de Moché ».

 

On peut interpréter cette indication en se référant à ce que le ‘Midrach Chimoni’ (Téhélim, 90), et le ‘Midrach Choher Tov’, (90), rapportent : « Rabbi Lévi, au nom de Rabbi Hanina, a dit : onze cantiques qu’a dit Moché, sont de nature prophétique, et pourquoi Moché ne les écrit-il pas dans la Tora ? Car ceux-ci sont des paroles de prophétie, et ceux-ci sont des paroles de Tora, et on ne mélange pas des paroles de prophétie avec des paroles de Tora.

 

Maintenant en méditant ce que commente Rachi, on comprend la difficulté qu’il rencontra en étudiant ce verset. En effet, Moché, en voyant la fin des saints travaux, dit : « Que ta bienveillance… », si cela est exact, étrange qu’il n’écrivit pas cette bénédiction dans la Tora, en conséquence, il nous informe que la bénédiction de Moché fait partie des onze cantiques qu’il a dit lui-même, et puisque on ne mêle pas des paroles de Tora avec des paroles de prophétie, il n’a pas écrit dans la Tora, ce qu’il a dit lui-même.

 

(Extrait et traduit du livre ‘Gan Ravé’)

Chabbat Chalom !

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site