Paracha Vayakhel

123.jpg« Pendant six jours on travaillera et le septième jour sera pour toi sacré, un chabbat absolu pour HaChem… » (Chémot, 35-2)

 

On rencontre ici une difficulté de compréhension ; pourquoi justement l’Ecriture, dans ce verset ainsi que dans la paracha précédente, « … Mais le septième jour il y aura un chabbat absolu… » (Chémot, 31-15), et plus loin, « … Mais le septième jour il y aura un chabbat absolu… » (Vayikra, 23-3), commande de respecter « Un chabbat absolu, tandis que dans la paracha Yitro, (Chémot, 20-10), et dans le livre Dévarim, elle n’ordonne d’observer que le jour du chabbat, « Mais le septième jour est le chabbat de HaChem… » (Dévarim, 5-14) ?

 

Le Traité ‘Brakhot’ (35-b) explique que si les bnei Israël accomplissent la volonté d’HaChem, leur travail est exécuté à l’aide des non-juif, comme il est écrit : « Des gens du dehors seront là pour paître vos troupeaux… » (Ychaya, 61-5), et sinon, ils le feront eux-mêmes : « …Tu récolteras ton blé, et ton vin et ton huile. » (Dévarim, 11-14). De cela, nous pouvons en déduire que lorsque les bnei Israël accomplissent la volonté d’HaChem, et que des étrangers font leur travail à leur place, les six jours de la semaine ressemblent à chabbat, et le jour du chabbat est un chabbat absolu, jour sacré par excellence. Mais en ce qui concerne ceux qui doivent peiner toute la semaine, en raison de leur désobéissance, chabbat est simplement le jour de chabbat.

 

Afin de réaliser combien la Tora est précise, il faut mettre l’accent sur les versets que nous avons cité plus haut : « Pendant six jours on travaillera… » Chémot, 35-2), « Six jours on se livrera au travail… » (Chémot, 31-15), « Pendant six jours on se livrera au travail… » (Vayikra, 23-3). La construction de ces textes induit clairement (surtout en hébreu) que les bnei Israël ne doivent effectuer ces travaux, mais les confier à des étrangers, car ils accomplissent les commandements d’Hachem, et dans ce cas le jour du chabbat est pour eux un jour de ‘repos’ absolu.

 

Cependant, paracha Yitro, il est écrit : « Durant six jours tu travailleras… » (Chémot, 20-9), ou paracha Vaethanan, « Durant six jours tu travailleras… » (Dévarim, 5- 13), ce qui signifie que les bnei Israël sont invités à travailler ces jours de la semaine, et le jour de chabbat n’est considéré que comme un simple jour de ‘repos’.

 

(Extrait et traduit du livre ‘Gan Ravé’)

 

Chabbat Chalom !

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site